Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Maman Fouine

Maman Fouine

Activités manuelles et proches de la nature

Maman Fouine... à la bibliothèque #6

Maman Fouine... à la bibliothèque #6

Voici trois ouvrages plein de tendresse empruntés à la bibliothèque et que j'avais envie de vous présenter.

Maman Fouine... à la bibliothèque #6

2 petites mains et 2 petits pieds de Mem Fox et Helen Oxenbury aux éditions Gallimard Jeunesse.

Beaucoup de douceur dans les illustrations qui représentent des bébés de tous les continents. Le texte est répétitif, comme une comptines, ce qui plait aux jeunes enfants. Tous les bébés sont différents, mais ils ont tous deux petites mains, et deux petits pieds.

Poétique, tendre, ce livre convient dès 12 mois. Il fera le bonheur des parents également, un joli cadeau de naissance par exemple.

Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6

Le calme de la nuit de Virginie Aladjidi et Caroline Pellissier aux éditions Thierry Magnier.

C'est la nuit, l'écureuil, le renard, la biche... veillent sur leurs petits. Un livre aux couleurs de la nuit, avec pour seule lumière la lune, et les tâches rouges des animaux et de leurs yeux dans le noir. Un texte qui sonne comme une berceuse pour accompagner son enfant dans le sommeil.

Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6

Enfin, Mon Amour d'Astrid Desbordes et Pauline Martin, aux éditions Albin Michel.

Un livre incontournable de la littérature jeunesse depuis sa sortie en 2015, que j'ai fait commander dans ma médiathèque il y a plusieurs mois et que je n'avais pas encore eu l'occasion d'emprunter. C'est chose faite !

Je dois avouer qu'il m'a plu bien plus qu'à mon fils de 2 ans, peut-être un peu jeune encore pour saisir toute la subtilité du texte. L'amour inconditionnel d'une mère est joliment mis en scène, le texte est emprunt de poésie et de bienveillance. En effet j'apprécie la tournure positive des phrases. Ainsi la maman d'Archibald énumère tous les moments où elle aime son fils, mais plutôt que de dire comme on pourrait s'y attendre "je t'aime quand tu es sage, et quand tu n'es pas sage", elle utilise des tournures comme "je t'aime quand tu sens bon... et quand ça n'a pas d'importance" ou "je t'aime quand tu as réussi... et quand tu vas réussir". Ou comment transmettre son amour, ses émotions et la confiance en soi nécessaires à l'épanouissement de nos tout-petits.

Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6
Maman Fouine... à la bibliothèque #6

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article